Le 21° congrès eut lieu à Sydney en Australie, du 7 au 11 Octobre 2001, sous la présidence de la poétesse Robyn Ianssen.

C’était le premier congrès à Sydney. Professor Elizabeth Webby, la bienfaitrice du congrès, ouvrit l’évènement lors de la réception officielle offerte par le maire de South Sydney le dimanche 7 Octobre. Le thème du congrès fut : « La poésie pour la paix mondiale dans le nouveau millénaire. »

Voici un résumé provenant de http://worldpoets.tripod.com/index.htm

Le comité d’organisation du 21° congrès à Sydney, a accueilli des poètes indigènes, et de nombreux poètes bilingues qui écrivent non seulement en anglais, mais aussi en arabe, chinois, croate, polonais, espagnol ou turc. Ce fut une semaine passionnante et variée de lectures, d’ateliers et d’évènements littéraires.

Ci-dessus, photo of Robyn Iannsen, la présidente du comité d’organisation du congrès. Voici (par ordre alphabétique) tout le comité :

Ludwika Amber (Rédactrice),
John Bennett (Webmestre),
Ferit Berk (Adjoint à la Présidente),
Assad Cina,
Bill Collis (Rédacteur),
Beatriz Copello (Secrétaire),
Ann Davis (Adjointe au Présidente),
Anne Fairbairn,
Gailan,
Leonor Gouldthorpe,
Penelope Grace (Asst. Secrétaire),
Willing Hwang,
Robyn Ianssen (Présidente),
Trevar Langlands,
Marjana Majic (Trésorière),
Lizz Murphy,
Luo Ning,
Edilia Porcu-Vidal,
Ron Pretty (Rédacteur),
Kerry Reed-Gilbert,
Christine Shannon,
Jeanette Wang,
Andy Yang,
Phillip Yoon (Parrainage).


Programme du congrès

Dimanche 7 Octobre

14h-15h30 Maison du Gouvernement, Macquarie Street, Sydney

«Visiting the Vision ». Lecture de poésie en rapport avec le Carnaval

Poèmes de la poétesse australienne Ann Davis

Cocktail et buffet léger

Bienvenue au pays - Allen Madden
Bienvenue au Congrès - Robyn Ianssen
Survol des Congrès Mondiaux de Poésie - Rosemary Wilkinson
Bienvenue aux visiteurs d’outre mer
Maire de South Sydney - Conseiller John Fowler
Lancement de l’anthologie : L’ouverture des frontières par Professor Elizabeth Webby. Présentation de l’artiste Michael Kefaloukas – exposition d’oeuvres d’art surréalistes et performance du poète Robert Balas pour 10 poèmes métaphysiques d’accompagnement.


Lundi 8 Octobre

Introduction et bienvenue au congrès - Robyn Ianssen

Discours d’ouverture - Professor Elizabeth Webby

Lectures
Influence du langage poétique sur la Prose/Fiction
Présidence - Prof. Elizabeth Webby

Lectures indigènes – Lectures multilingues – Atelier poétique - Brook Emery – Articles : poésie de paix - Musique - Violoniste Stan Kornel

Mardi 9 Octobre

Règles poétiques - Présidence John Bennett

Brèves rencontres – Ateliers - Lectures – Espagnol, Portugais, Italien – Ecrire de la poésie pour les enfants – Poésie pour les jeunes – Séminaire de traduction de la poésie – Poésie du Bush australien – Poètes et éditeurs tête à tête – Lectures multiculturelles

Mercredi 10 Octobre

Lecture poétique en promenade/pique-nique à l’extérieur - Tour de la ville en bus – Opéra, Galerie d’art – Lunch au jardin botanique, promenade autour des Rochers – Lectures à la galerie Charles Billich

Jeudi 11 Octobre

Anthologie de poésie australienne en polonais, publiée par Ludwika Amber – Lectures – Tapisserie – Saison des floraisons – Poèmes d’amour – Poésie des réfugiés – Séance plénière – Adieu au Congrès – Musiciens chiliens – Renaciminto Andino

L’anthologie contenait de brèves descriptions des traditions poétiques de plus de trente pays et les poèmes primés du concours de poésie. John Bennett (juge) fit le commentaire que …" les trois finalistes trouvent leur ordre eux-mêmes, car j’ai évité de choisir un premier, un second et un troisième en nommant trois gagnants ex aequo. Ce sont, dans l’ordre où je les ai lus :

Five Pai verses par Bing Fu - une confession ! Comme j’ai écrit des poèmes similaires sur Suzhou, je me suis senti immédiatement attiré par cette courte suite de poèmes. Mais ce qui fait que ces poèmes frappent tant, c’est leur utilisation, à l’intérieur de modes et de thèmes traditionnels, d’une imagerie nouvelle et stimulante.

Here I am, Pablo par Ramon Cuelho – Cet ambitieux poème donne un sens de la passion pour la poésie solide comme le roc et situe sa gravité au sein du monde de la poésie et de la politique avec toujours un retour à la poésie.

Perils of Translation par Danny Gardner – J’ai trouvé ce poème émouvant et pertinent par rapport aux thèmes et aux intentions du congrès. La traduction prend différentes formes, et, à différents niveaux, la communication est traduction ; voler une phrase d’un poème, c’est enfoncer une rame (une oreille) dans l’océan de la littérature.

Félicitations non seulement aux vainqueurs, mais à tous les participants. Pour reprendre les derniers mots du poème de Ramon : « Il importe que nous chantions »


Le comité lors du diner d’adieu Paddington Town Hall