Le 4° congrès eut lieu à Séoul, en Corée, du 2 au 6 Juillet 1979, sous la présidence de Dr. Cho, Byung-Hwa. Le congrès de Séoul était parrainé par l' «International Cultural Society of Korea », dont Dr. Kim, Myong-Whai, un des trois présidents honoraires du congrès, était président. Les deux autres présidents honoraires étaient Madame Moh, Youn-Sook, vice-présidente du « P.E.N. International » et présidente du « P.E.N coréen», et Prof. Suh, Jung-Jou, un poète majeur de Corée.

Le congrès de Séoul réunit près de 400 poètes, presque la moitié des poètes locaux alors que l'autre moitié venait d'autres parties du monde. Les discussions ont porté sur le sujet «L'Est et l'Ouest dans la poésie moderne » avec ces six thèmes : (1) Affinités poétiques : Est et Ouest, (2) Poésie occidentale moderne à l'Est, (3) Tradition et influence étrangère dans la poésie moderne, (4) Aspects internationaux de la poésie d'aujourd'hui (5) Fonction du poète de nos jours, et (6) Comment retrouver une audience pour la poésie. Chaque thème était introduit par un exposé d'ouverture par un orateur élu. La conclusion des discussions fut très fructueuse.

Avec tristesse nous apprîmes que notre bien-aimé fondateur Dr. Amado M. Yuzon était mort en Janvier 1979. Ce fut une grande perte pour le mouvement des Congrès Mondiaux des Poètes. Le congrès de Séoul offrit une prière silencieuse, lors de la cérémonie d'ouverture, pour rendre hommage à notre fondateur disparu.

Le congrès effectua une combinaison brillante de séances de travail et de visites touristiques. Les séances des 2 et 3 Juillet eurent lieu à l'hôtel Lotte, à l'époque le meilleur et le plus récent de sa catégorie à Séoul. A partir du 4, tout le congrès se déplaça à l'hôtel Sheraton sur « Walker Hill », un célèbre complexe de villégiature. Ensuite commença un voyage touristique à Kyungju, où les poètes purent visiter, le 5 Juillet, les sites historiques autour de la vieille ville. Le congrès s'acheva par une réception au « Suwon Country Club » et un retour à Séoul le 6 Juillet. La beauté de la Corée, les étapes traditionnelles comme les étapes modernes, impressionnèrent profondément les poètes du monde.

Un point important qu'il faut mentionner ici est aussi que presque toutes les dépenses des participants étaient prises en charge par leurs hôtes. Les poètes ont été particulièrement reconnaissants de l'hospitalité et de la générosité montrées par le peuple coréen.

Un livret de 60 pages en reliure de luxe fut distribué aux participants et un rapport de 148 pages fut publié peu après le congrès. Ces deux publications sont les témoignages matériels du succès du 4° congrès.