Sous le parrainage de l’Association des Poètes Chinois et avec le co-parrainage de « United Poets Laureate International », de la « World Poetry Society International », de la « World Poetry Society Intercontinental », du conseil des rédacteurs de l’ « International Who’s Who in Poetry » et du « World Poets’ Resource Center », le second congrès eut lieu à Taïpei, Taïwan, République de Chine, du 11 au 17 Novembre 1973, sous la présidence de Dr. Tin-wen Chung. Le congrès rassembla plus de 300 éminents poètes de 43 pays et fut soutenu par des poètes et des sociétés de poésie du monde entier.

Précédé d’une grande cérémonie d’ouverture à l’Hôtel de Ville de Taïpei, qui rassembla près de 1000 participants et hôtes, le congrès fut inauguré le 12 Novembre, date de naissance de Dr. Sun Yat-sen, père fondateur de la République. La plupart des séances du congrès eurent lieu au « Grand Hotel ».

Le congrès reçut une pluie de messages de tous les coins du monde. Au nom du pays d’accueil, le président Chiang Kaï-chek encouragea les poètes à faire de leur mieux pour être à la hauteur des « buts de ce congrès ». Deux leaders religieux, le pape Paul VI et l’archevêque Leronymos adressèrent leurs meilleurs voeux au congrès. Le président Joaquin Balaquer de la République dominicaine affirma son soutien aux objectifs du Congrès Mondial des Poètes en annonçant que le 21 Octobre, date de naissance de la poétesse Salome Urena, serait une « journée des poètes » dans son pays. Le prince Abdullah Al Faisel Al Saud d’Arabie

Saoudite fit une donation de 6 cadeaux précieux pour servir de prix durant le congrès.

Les thèmes discutés au congrès furent (1) Poésie et musique, (2) Poésie et peinture, (3) La poésie et la vie. Chacun de ces thèmes était introduit par un exposé d’ouverture prononcé par un spécialiste du sujet.

En réponse aux demandes des poètes du monde entier, le congrès de Taïpei élabora la charte du Congrès Mondial des Poètes et en fit une organisation indépendante. Comme le carte fut approuvée par Dr. Tin-wen Chung, Dr. Amado M. Yuzon, Dr. Krishna Srinivas et Dr. Lou LuTour, en vertu des pouvoirs qui leur avaient été conférés par le congrès, les quatre furent reconnus comme « fondateurs du Congrès Mondial des Poètes ».

Deux résolutions furent adoptées par le congrès. L’une était d’accepter l’invitation du gouverneur du Maryland et du maire de Baltimore de réunir à Baltimore, Maryland, Etats-Unis, le 3° congrès en 1976, sous les auspices favorables de l’année du bicentenaire des Etats-Unis. L’autre était un vibrant plaidoyer de fraternité et de paix visant à s’opposer aux agressions militaires partout dans le monde.

Le congrès se termina sur un sommet que fut la remise des plaques, des prix et des couronnes de lauréats. Ce moment fut suivi d’un bruyant appel : «Baltimore! 1976 !. » et d’un tour post-congrès de deux jours. Un compte-rendu de 206 pages fut publié peu après.