Le but du mouvement WCP est : « Fraternité humaine et paix par la poésie ». Le 1° congrès a eu lieu à l’hôtel Manille à Manille aux Philippines, du 25 au 30 Août 1969 en tant que colloque de l’association « United Poets Laureate International (UPLI) » dont Dr. Amado M. Yuzon (1906-79) était le fondateur/président. Il était aussi président du Congrès Mondial des Poètes et présida ce premier congrès avec son co-président Dr. Benito F. Reyes, président de l’Université de Manille. Ancien président et aussi poète lauréat du pays, Carlos P. Garcia inaugura le congrès avec un discours d’ouverture dans lequel il exhortait les poètes du monde à promouvoir la fraternité et la paix par la poésie, puisque la poésie était le pouvoir d’amour qui maintient l’humanité ensemble et rend possible une paix durable.

Plus de 300 éminents poétesses et poètes ont participé au congrès de Manille. La moitié d’entre eux étaient des poètes locaux, l’autre moitié venait de différents pays, dont une délégation de 12 poètes originaires de la République de Chine à Taïwan, une délégation de 5 poètes d’Union Soviétique et un nombre important de poètes des Etats-Unis, qui participaient à titre individuel.

Le congrès de Manille adopta les objectifs du Congrès Mondial des Poètes en tant que guides du mouvement de ces congrès. Une résolution de ce congrès fut que le prochain congrès devrait se tenir à Manille en 1971. Suite à des difficultés techniques, cette résolution ne put finalement aboutir.

Le programme se déroula comme prévu et les six jours du congrès furent considérés comme un grand succès. Le congrès se termina par le sommet que fut la remise aux distingués poètes de couronnes, de médailles et de médaillons, en même temps que par le couronnement d’une « muse internationale de la poésie », en la personne de Mademoiselle Miss Jocelyn Sy, une jeune Philippino-Chinoise. « Bien commencé, c’est moitié accompli ». Le succès de ce premier congrès nous a mis en confiance et nous a offert la garantie d’un futur prometteur.